dévêtir


dévêtir

dévêtir [ devetir ] v. tr. <conjug. : 20>
desvestir 1160; de dé- et vêtir
1Dépouiller (qqn) de tout ou partie de ses vêtements. déshabiller; dénuder. Dévêtir un enfant, un blessé.
2 V. pron. Enlever ses vêtements. Elle s'est dévêtue. Spécialt Ôter une partie de ses vêtements. Se dévêtir quand il fait chaud. se découvrir.
⊗ CONTR. Vêtir; couvrir (se).

dévêtir verbe transitif Enlever à quelqu'un ses vêtements ou une partie de ses vêtements. ● dévêtir (difficultés) verbe transitif Conjugaison Comme vêtir. ● dévêtir (synonymes) verbe transitif Enlever à quelqu'un ses vêtements ou une partie de ses...
Synonymes :
- découvrir
- dénuder
- déshabiller
Contraires :
- vêtir

dévêtir
v. tr. Enlever les vêtements de. Syn. déshabiller.
|| v. Pron. Se dévêtir pour aller se baigner.

⇒DÉVÊTIR, verbe trans.
A.— [Le suj. désigne une pers.]
1. Dépouiller quelqu'un totalement ou en partie de ses vêtements. Alors la garde, s'étant assise sur une des bornes, près du seuil, se mit à dévêtir l'enfant (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Le Baptême, 1885, p. 575). Un soir, en le dévêtant, Rose-Anna avait découvert de grandes taches violettes sur ses membres (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 266).
Emploi pronom. réfl. :
1. Il se vêtait et se dévêtait à tout moment, en étudiant les plus légères variations de l'atmosphère, et ne faisait rien sans consulter le baromètre.
BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 195.
2. Au fig.
a) Dépouiller :
2. Comprends-tu, ajoutai-je, car j'étais plein de mon sujet, combien je suis heureux de dévêtir auprès d'elle mon personnage habituel d'indifférence et d'impertinence pour être irréfléchi.
BARRÈS, Le Jardin de Bérénice, 1891, p. 133.
Emploi pronom. réfl. :
3. « À ce prix, Monsieur le gouverneur, ai-je répondu avec vivacité, et me tournant vers ses officiers, l'Empereur pourrait facilement se dévêtir de tous ses titres, et ne ferait que gagner dans tout l'univers à être traité d'après cette échelle. »
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 2, 1823, p. 188.
b) Mettre à nu, dévoiler, révéler. Elle ne vous voit plus, et elle ne se gêne pas davantage pour dévêtir devant nous son âme, avec une tranquille impudeur, que pour se mettre toute nue devant son chien ou son chat (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 431).
Rem. Dévêtir peut recevoir un compl. d'obj. de chose (dévêtir sa robe) ou de pers. (dévêtir un blessé), la 2e constr. étant la plus usuelle (d'apr. DUPRÉ 1972).
B.— P. anal. [Le suj. désigne une chose] Abandonner une partie de son éclat (astre, soleil), de sa parure (arbre) :
4. Dehors, il [le chasseur d'images] fixe un moment, au point que son œil éclate, le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle.
RENARD, Histoires naturelles, 1896, p. 9.
Emploi pronom. à sens passif. Une rose, qui a trop chaud, se dévêt de ses feuilles, une à une (RENARD, Journal, 1902, p. 762) :
5. ... la cloche (...) s'était faite, à l'image même de l'Église, très populaire et très humble. À certains moments, elle se dévêtait, ainsi que le prêtre se dépouille de sa chasuble, de ses sons pieux.
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 64.
Prononc. et Orth. :[] ou p. harmonis. vocalique [], (je) dévêts []. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. devestir; ds Ac. 1740-1932 sous la forme mod. Conjug. cf. vêtir. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 soi desvestir « se dépouiller de ses vêtements » (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 36 [1 Sam. 18, 4]); 1896 part. passé subst. (GONCOURT, Journal, p. 125); b) ca 1170 trans. « enlever (un vêtement, des armes) » (CHR. DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 4189); 2. 1er quart du XIIIe s. réfl. « se dessaisir » (Lancelot, II, 68 ds IGLF); 3. fin du XIIIe s. trans. « dépouiller (quelque chose) de » (Isopet de Lyon, 560 ds T.-L. : En celui tens que la froidure Desvit [= desvest] les bois de lour verdure). Dér. de vêtir; préf. dé-. Fréq. abs. littér. :140.

dévêtir [devetiʀ] v. tr. [CONJUG. vêtir.]
ÉTYM. V. 1130, desvestir (1170, in T. L. F.); de 1. dé-, et vêtir.
Dépouiller (qqn) de tout ou partie de ses vêtements. Déshabiller; dénuder. || Dévêtir un enfant, un malade, un blessé.
Par métaphore :
0 (…) le soleil qui se couche et dévêt sur l'horizon ses lumineux habits, ses nuages répandus pêle-mêle.
J. Renard, Hist. naturelles, « Chasseur d'images ».
Fig. et littér. || Dévêtir son âme. Dévoiler, révéler.
——————
se dévêtir v. pron.
(V. 1170). Enlever ses vêtements.Spécialt. Ôter une partie de ses vêtements. || Se dévêtir quand il fait chaud. Découvrir (se). || Se dévêtir pour se mettre à l'aise.
——————
dévêtu, ue p. p. adj.
|| Une personne assez dévêtue, à demi dévêtue. Nu. || Il couche dévêtu, entièrement dévêtu.
CONTR. Habiller, vêtir; couvrir (se).
DÉR. Dévêtissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dévêtir — DÉVÊTIR. v. act. (Il se conjugue comme Vêtir.) Il n est guère d usage qu avec le pronom personnel. Se dégarnir d habits. Il est dangereux de se dévêtir sitôt. Se dévêtir, se dit figurément, en style de Pratique, pour, Se dessaisir d un bien, l… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dévêtir — (dé vê tir), je dévêts, tu dévêts, il dévêt, nous dévêtons, vous dévêtez, ils dévêtent ; je dévêtais ; je dévêtis ; je dévêtirai ; je dévêtirais ; dévêts, dévêtons ; que je dévête, que nous dévêtions ; que je dévêtisse ; dévêtant ; dévêtu, v. a.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉVÊTIR — v. a. (Il se conjugue comme Vêtir. ) On ne l emploie guère qu avec le pronom personnel, et il signifie, Se dégarnir d habits. Il est dangereux de se dévêtir sitôt.   Il signifie figurément, en Jurisprudence, Se dessaisir d un bien, l abandonner… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉVÊTIR (SE) — v. pron. Se dépouiller de tout ou partie de ses vêtements. Il est dangereux de se dévêtir trop tôt au printemps …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dévêtir — vt. => Déshabiller …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se dévêtir — ● se dévêtir verbe pronominal être dévêtu verbe passif Ôter ses vêtements …   Encyclopédie Universelle

  • vêtir — dévêtir revêtir vêtir …   Dictionnaire des rimes

  • déshabiller — [ dezabije ] v. tr. <conjug. : 1> • fin XIVe; de dés et habiller 1 ♦ Dépouiller (qqn) de ses vêtements. ⇒ dévêtir. Déshabiller un enfant pour le mettre au lit. Déshabiller qqn du regard, par la pensée. « Il la déshabillait d un regard… …   Encyclopédie Universelle

  • vêtir — [ vetir ] v. tr. <conjug. : 20> • vestir 980; lat. vestire « vêtir, revêtir » A ♦ Littér. 1 ♦ Couvrir (qqn) de vêtements; mettre des vêtements à. Vêtir, parer une poupée, un enfant. ⇒ habiller; fam. fringuer. Vêtir ridiculement. ⇒ accoutrer …   Encyclopédie Universelle

  • dévêtement — ⇒DÉVÊTEMENT, subst. masc. Action de se dévêtir; résultat de cette action : • 1. C est lui [le peintre Moronobou] qui le premier a annoncé l acte d amour par un petit dévêtement du bout de l épaule de la femme, une chaste et délicate indication de …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.